Broderie Celtique

Bonjour,

Je vais vous dévoiler le coté Grand Mère qui sommeille en moi : la broderie, et plus précisément aujourd'hui le Point de Croix.

J'ai commencé par hasard à l'âge de 16 ans et aujourd'hui j'en ai plusieurs livres. Des récents comme des anciens. Des abécédaires en veux-tu en voilà. Mais lors de mon dernier voyage en Ecosse je suis passé par une petite boutique artisanale et traditionnelle et j'y ai trouvé le Graal ! Des livres de motifs celtiques au point de croix !! (J'avais effectué des recherches en France auparavant mais sans grand succès). Que de bonheur ! Car oui, j'affectionne tout particulièrement l'art celte et nordique. Je me suis rapidement attelée à un motif animalier qui représente 4 chiens entrelacés. J'ai commencé à broder sur le tambour mais entretemps, mon papa m'a fabriqué mon métier à broder !!! C'est beaucoup plus confortable et plus rapide. Pour vous donner une idée, avec un tambour je remplis (je ne parle même pas du contour réalisé au préalable) la tête d'un chien en une bonne heure… je vous laisse imaginer le temps que ça prend !

motif animalier chiens motif animalier chiens

Mais grâce au métier à broder j'ai pu travailler plus rapidement, tout simplement parce que mes deux mains sont libres (je tiens le tambour d'une main et brode avec l'autre). Alors je ne compte pas les heures que je passe sur un motif mais ça se compte en dizaine. Avec le métier je peux rester plusieurs heures car ça devient un exercice de méditation.

motif animalier chiens motif animalier chiens motif animalier chiens

Une fois ce motif réalisé (il mesure 21 cm de coté). Je me suis « reposée » quelques mois avant d'en commencer un nouveau. Toujours dans un style animalier, toujours issu du même livre. Il s'agit maintenant de Grues. Il est à peine plus petit, plus facile, mais ce qui a été long ce sont les remplissages. C'est pas la partie la plus épanouissante.

motif animalier grues motif animalier grues motif animalier grues

À ce jour ces deux motifs sont toujours posés dans l'Atelier, je ne sais pas encore ce que je vais en faire mais ça reste toujours un vrai plaisir à réaliser. Il y en aura d'autres, bien entendu.

Prochain article le 1er juin

Mathilde

Commentaires