Corset premier pas dans l’aventure

Bonjour à tous,

Il s'agit là d'un article qui ouvre un nouveau chapitre de mes aventures couturesques. Comme je l'écrivais dans le premier article Dragonscale Dress , le plus souvent, j'ai des idées précises de ce que j'aimerais créer. Si je peux être ralentie dans mes projets à cause d'un manque de connaissances techniques, je ne baisse pas les bras pour autant ! Et oui, à mes yeux, ce n'est que partie remise : une petite dose de patience et une pincée de persévérance peuvent suffire.

Ce nouveau chapitre parle de corsets. Le corset peut être vu comme un objet de torture pour « enfermer » le corps de la femme et le modeler à l'image d'une éventuelle perfection… Taratata, pour moi c'est une pièce de vêtement qui plait ou pas, qui peut prendre les formes les plus diverses en fonction des époques et, au XX° siècle, en fonction des stylistes.

corset

Le corset me passionne par sa beauté, sa forme, ce qu'il dégage. Bien sûr, comme tout vêtement, il doit être ajusté au mieux et adapté à la silhouette de la femme. Un corset trop grand ou trop petit est vilain et ne met pas en valeur la femme.

«Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c'est elle que l'on remarque.»

Coco Chanel

corset

Mais aujourd'hui il est a ma portée. J'ai un projet depuis le printemps 2013. Petit à petit j'ai réuni les matériaux en passant par internet, par une vente privée à l'atelier de Cléone et en m'informant sur cet art du corset. Au mois d'août de cette année j'ai commandé un kit sur Alysse Création pour acquérir la technique. J'ai choisi un modèle type victorien, une période de l'histoire qui, pour moi, représente l'élégance vestimentaire tant pour les hommes que pour les femmes.

corset corset

Ce premier corset que je vous présente n'est pas terminé. Il manque le ruban pour les finitions en haut et en bas. Si je ne l'ai pas terminé c'est tout simplement parce qu'il ne me va pas.

corset

J'ai cousu deux toiles au préalable mais cela n'a pas suffit. Sur la première, l'ensemble du corset était trop grand, la partie haute sur la poitrine était beaucoup trop large. Le deuxième point fut sans surprise : la toile n'était pas assez longue pour mon buste. Je l'ai rallongé de 5 cm sur la deuxième. La deuxième toile a également été modifiée, j'ai resserré les coutures au niveau des hanches. Ce n'était pas parfait mais je me suis quand même lancée avec le beau tissu.

C'est un travail long car il faut découper 20 pièces de tissu, fixer 34 oeillets, coudre des tunnels etc. Mais étrangement cela m'a plu car plus j'avançais et plus le corset prenait forme et devenait réalité. Par rapport aux consignes sur le patron, j'ai volontairement diminué le nombre de baleines. D'une part parce que c'est une petite taille donc moins de tissu à tenir et d'autre part parce ce que ce même tissu est épais et a une très bonne tenue naturellement. Enfin, je le trouve à mon goût comme ça, pas besoin d'en rajouter.

corset

Une fois le laçage ajusté sur moi (seule, ça n'a pas été une mince affaire, je peux vous l'assurer) j'ai enfin pu regarder le résultat… Il manque toujours de la longueur, je peux largement rallonger de 5 cm minimum et resserrer, encore, au niveau de la poitrine…

De ce fait je n'ai pas réalisé de photo où je le porte car il n'est pas tout à fait à ma taille. Vous devez vous contenter de Cunegonde, mon mannequin !

corset corset corset corset corset

Mais rassurez-vous je ne vais pas m'arrêter là, je compte bien réitérer mes essais et accomplir mes 1001 projets.

Alors à tout bientôt sur Macaron & Coquelicot

Mathilde

Commentaires