la chemisette

Bonjour à tous,

L'été a laissé la place à un bel automne dans les montagnes, les couleurs sont saisissantes, les couchers et levers de soleil sont à couper le souffle. Je n'ai pas chômé depuis le mariage de mon frère et je vous présente aujourd'hui un tout petit projet que j'ai pu porter cet été.

Cela faisait quelques temps que j'avais cette tunique dans mes malles vide-grenier-petits-trésors. Alors quand on la voit comme ça, évidemment, ça peut ne rien inspirer, j'en conviens !!! Mais la matière et les broderies m'ont séduite. Éh bien oui, c'est vieux, ça parait venir d'une autre époque… Naturellement, je n'ai pas pu résister.

machine à coudre sur table de travail la tunique originale

J'imaginais donc bien porter cette tunique mais pas en l'état actuel, à savoir cette longueur inexplicable associée à cette coupe improbable. Ainsi, j'ai décidé de la raccourcir mais tout en conservant les poches. Ah oui car les poches sont indissociables du reste du vêtement. Les coutures sont fines et le tissu assez usé et déjà un peu déchiré. J'ai fait le choix de les fermer par une couture sur le dessus. Cela m'a permis d'éviter toute déchirure inesthétique et de conserver les petites fleurs brodées.

les broderies détail du dos détail d’une déchirure

Puis J'ai tout simplement découpé la partie basse et refait un ourlet. Le dos est plus long que le devant pour des raisons pratiques : garder le dos couvert lorsque je me baisse.

vu de face vu de coté vu de dos vu de face

Prochain article, je vous présente mon premier tricot !!!

Belle soirée à tous, Mathilde

Commentaires