Rien de neuf en 2018

Bonsoir,

Dernièrement je vous ai présenté un article Le Panier Zéro Déchet et si vous avez suivi les articles depuis le début de ce blog vous aurez remarqué ma sensibilité à l'environnement et les habitudes que j'adopte pour minimiser mes traces sur cette jolie Terre !

lac de Vouglans dans le Jura

Au tout début d'année j'ai décidé de m'investir toujours plus dans le zéro déchet, les alternatives à la consommation de matériel neuf. Dans le même temps France Inter proposait un petit reportage sur le sujet «  Rien de neuf en 2018 ». Les alternatives existent et sont de plus en plus nombreuses : acheter d'occasion, mutualiser le matériel entre amis, voisins, en famille, en empruntant et prêtant ce qu'on possède déjà. Réfléchir à ses achats : est-ce que j'en ai réellement besoin ? Il y a également les questions éthiques qui se posent : qui a fabriqué cet article ? Dans quelles conditions ? Avec quels matériaux ? Combien y a-t-il d'intermédiaires entre le fabriquant et le vendeur ? D'où vient cet article ? Etc…

Ainsi je réfléchis à chaque fois à propos d'un achat et comme je suis très manuelle, je me demande souvent si je peux fabriquer par moi-même ce que je recherche avant de l'acheter. Et pour réfléchir à tout ça, j'avais besoin d'un carnet. Un carnet pour écrire les idées, les recettes, etc.

dos du carnet

Il y en a des super beaux à la librairie et je me suis dit que j'irai prendre 30 minutes pour en choisir un (oui c'est assez difficile car ils sont tous très beaux)… Et en fait je me suis rendue compte que j'avais tout ce qu'il fallait à la maison pour en assembler un.

Éh oui, une énorme introduction grosse comme ça pour vous dire que j'ai cousu un cahier…

Oui je sais tout ça pour ça mais regardez ! Il est super beau ce cahier !!!

La couverture est faite avec les intercalaires du magazine Flow. Je vous avait déjà écrit un petit article à ce propos ICI . J'ai doublé la couverture pour faire une petite pochette intérieure. Et pour fermer et surtout pour faire joli, j'ai découpé deux oeillets que j'ai fixés avec des attaches parisiennes. Le tout assemblé par une ficelle que je récupère sur les sacs de farine. Les pages et la couverture sont cousues à la machine.

carnet ouvert pages du carnet detail couverture détail fermoir carnet carnet

Et dans ce carnet on peut retrouver un bilan de mes premiers pas zéro déchet au 31 décembre 2017:

  • disques démaquillants lavables ;
  • sac à légumes ;
  • panier pour remplacer les cabas ;
  • les protèges slips ;
  • la lessive maison ;
  • les nettoyants multi-usage pour le ménage ;
  • le tawashi et ses coquilles d'oeufs ;
  • une partie de mes vêtements ;
  • achats alimentaires en fonction des emballages (je privilégie les matériaux recyclables, en verre et au maximum en vrac) ;
  • tri des déchets méticuleux ;
  • utilisation d'un bac à compost.

En 2018 je peux déjà ajouter :

  • la crème hydratante pour le visage ;
  • l'eau micellaire ;
  • la crème hydratante pour le corps et les mains ;
  • les bee-s wax wrap ;
  • le dentifrice;
  • les mouchoirs de poche (article à venir).

En projet :

  • le shampoing solide ;
  • le savon solide (en cours) ;
  • et si je trouve le temps, les sous-vêtements.
savon fait maison

Il y a quelques années je me suis donnée les moyens d'agir car j'étais de plus en plus sensible à l'état de notre environnement et persuadée que le changement se jouait, à mon échelle, dans mon quotidien. Avec les années, je suis de plus en plus convaincue de mes actions et à l'image du colibri, je fais ma part. À la lecture de cet article vous pouvez penser que je me donne des contraintes et que je suis peut-être extrême dans mes démarches, que je vais trop loin. Vous avez le droit de le penser. De mon coté, je me sens un peu plus libre chaque fois que j'accomplis quelque chose de mes mains sans dépendre des grandes chaines de magasins. C'est toute une philosophie de vie et elle me satisfait.

En espérant que cela vous donne l'envie, l'élan vers une consommation raisonnée et responsable qui vous apaise et vous correspond dans votre quotidien.

Belle soirée à tous,

Mathilde

Commentaires